10 critères pour analyser une ico

Les critères à prendre en compte avant d’investir dans une ICO


Participer à une ICO peut se révéler être un excellent choix si cela est fait correctement. C’est d’ailleurs une des manières les plus rentables d’investir son argent si on sait comment s’y prendre.

Par contre, cela peut également s’avérer être une catastrophe si c’est fait n’importe comment.

En effet, certains projets peuvent être totalement fantaisistes et irréalistes, certains n’ont pas besoin de la blockchain pour exister, d’autres sont tout simplement de pures arnaques, etc.

Avant d’investir le moindre centime sur une ICO, il va falloir passer au peigne fin le projet. Et pour cela, il va falloir analyser tout un tas de critères différents en les retournant dans tous les sens.

Si certaines parties sont relativement faciles à analyser, d’autres nécessiteront plus d’expériences et / ou de travailler en équipe tant la tâche peut être délicate à accomplir.

Voyons à travers cet article les 10 différents critères qu’il est important d’analyser avant de songer à investir dans une ICO.

1. L’analyse de l’équipe derrière le projet


Prendre connaissance de la team s’occupant du projet du projet est super important. Voici quelques critères à prendre en considération :

  • Quelle est la taille de l’équipe ? Au plus il y a de membres COMPÉTENTS, au mieux c’est.
  • Ont-ils de l’expérience dans un précédent produit utilisant la blockchain ? Si oui, quel était ce projet ? Était-ce un succès ?
  • Ont-ils de l’expérience dans la création d’un produit similaire hors blockchain ? Par exemple pour un projet de cloud décentralisé, ont-ils déjà travaillé dans du cloud centralisé avant ?
  • D’où sont diplômés les membres ? Est-ce une grosse université américaine ou un truc dont personne n’a entendu parler ni d’Eve ni d’Adam ? Attention à prendre en considération les rankings mondiaux et pas l’université de la ville d’à côté où vous habitez qui a bonne réputation parce que vous y avez étudié. Analysez toujours la réputation à l’échelle mondiale.
  • Ont-ils travaillé dans de grosses boites telles que MicroSoft, Apple ou Google ?
  • Etc.

Il est important d’analyser chacun des membres composant la team et que les informations soient vérifiables. En général, un lien est posté vers le profil Linkedin. Si les informations d’une seule personne de l’équipe sont fausses, alors cela pourrait signifier qu’il y a un futur problème potentiel.

2. La lecture des sujets dédiés sur les forums spécialisés


Il existe beaucoup de forums spécialisés parlant des crypto-monnaies. Sur certains d’entre eux, on y parle ICO et il est toujours bon d’y jeter un oeil pour savoir ce qu’en pensent les gens.

Attention toutefois à bien comprendre les intérêts de chacun. Certains peuvent simplement tenter de faire rentrer d’autres personnes dedans car ils ont investi sur le projet. D’autres peuvent descendre le projet en flèche car ils ont une dent contre un membre de l’équipe.

En général, tentez de voir pour chaque personne postant un message dans le sujet son ancienneté sur le forum, sa réputation globale en analysant différents messages qu’il a déjà posté et la confiance qu’il vous inspire (orthographe, sérieux, objectivité, etc.).

Les forums les plus connus sont en Anglais et les développeurs peuvent parfois venir discuter avec les investisseurs potentiels afin de répondre aux questions que ceux-ci peuvent se poser. S’ils sont à l’écoute des gens et répondent à toutes les questions, cela est en général bon signe. Si ce n’est pas le cas, il faut s’en méfier.

Les deux forums les plus populaires en Anglais pour parler crypto-monnaie sont Bitcointalk et Reddit. Allez toujours y faire un tour afin de voir de quoi il en retourne.

3. L’état d’avancement du projet


A quel stade se trouve le projet au moment de l’ICO ? Il n’y a pour l’instant que le white paper ? Une version beta est-elle déjà disponible ? Un produit est-il déjà prêt avec au moins quelques fonctionnalités ?

Au plus le projet sera avancé, au plus la rentabilité de court terme aura tendance à être importante. A contrario, au plus le projet sera au stade embryonnaire, au plus la rentabilité de long terme sera importante.

A vous donc de voir ce que vous recherchez.

4. La “hype” et l’engouement


A quel point les différents médias parlent-ils du projet ? Qu’en disent les gens ?

Au plus un projet sera “shillé” comme on dit dans le jargon, au plus les gens voudront l’acheter. Pour se faire une idée de l’engouement, analysez les critères suivants :

  • Quelle est la taille de leur groupe Telegram ? Facebook ? Twitter ? etc.
  • Comment ont-ils atteint une telle taille ? De manière naturelle ou bien en offrant des AirDrops afin d’accroître artificiellement le nombre de fan ?
  • Qui sont les influenceurs ? Ont-ils la réputation de n’influencer que de bons projets ? Ou bien sont-ils capables de vendre leur âme au diable en influençant le projet qui leur donnera le plus d’argent ?
  • Les médias spécialisés ont-ils fait beaucoup d’articles sur cette ICO ?
  • Etc.

Un projet avec énormément de hype peut prendre de la valeur très rapidement. Par contre, cela n’est pas toujours une garantie que le projet vaut quelque chose sur le long terme. La hype est surtout utile pour faire un profit rapide avant de passer à un autre projet.

5. L’utilité du token ? De la blockchain ?


La blockchain est-elle vraiment utile au projet ? Ou bien le projet pourrait tout à fait exister et fonctionner sans ?

Il faut faire très attention à ce point, car des nombreuses arnaques ont vu le jour en utilisant le système d’ICO car c’était très facile de générer beaucoup d’argent de cette manière.

A quoi sert le token ? A-t-il une utilité concrète pour le projet ? Ou bien sa valeur ne reflète que la valeur de la boite ?

Certains tokens offrent des avantages. Par exemple NPX offre des dividendes. Ce type de token est en général apprécié par les holdeurs et c’est en général des projets qui ont plutôt une vision long terme que court terme.

Pour d’autres tokens, l’avantage serait d’apporter des nouveautés par rapport à ce qui existe déjà et d’améliorer le système. Par exemple une nouvelle blockchain qui veut augmenter la rapidité des transactions et diminuer les coûts.

Ensuite, certains projets sont clairement orientés vers des entreprises en leur apportant une solution qui nécessite l’utilisation de ce token pour pouvoir “passer commande” et “être payé”.

Chaque fois que le token aura une utilité autre que simplement refléter la valeur du projet, alors sa valeur aura tendance à être plus importante.

6. La taille du hardcap


Chaque ICO possède ce qu’on appelle un softcap et un hardcap. Le softcap est le montant minimum récolté à partir du quel le projet pourra prendre forme. Le hardcap est le maximum d’argent que le projet souhaite récolter afin de commencer à développer le tout.

Il faut avoir conscience qu’au plus le hardcap sera élevé, au plus le nombre de personnes pouvant investir dessus sera important. Et que donc, la valeur des tokens de chacun sera plus faible.

Certains projets proposent même de faire un ICO sans hardcap. Ces types de projets sont à éviter comme la peste si vous voulez éviter de perdre de l’argent.

Les investissements qui ont le plus gros potentiel de croissance sont ceux qui ont le plus faible hardcap (en combinaison avec les autres critères de qualité). Cela s’explique assez facilement car une faible offre liée à une forte demande fera augmenter les prix.

7. La distribution du token : quand et comment ?


Un point à prendre en compte lors de la participation à une ICO, c’est de savoir comment s’effectuera la répartition des tokens.

Il faut se poser les questions suivantes :

  • Quel pourcentage des tokens est réservé à la team ?
  • Quel pourcentage des tokens est utilisé pour les aspects suivants :
    • Le développement du projet ?
    • Le marketing ?
    • Les frais juridiques ?
    • Les advisors ?
  • Est-ce que les investisseurs ont bel et bien une part correcte du supply total (nombre total de token) ?

Il faut également analyser le moment où sont distribués les tokens :

  • Reçoit-on ses tokens juste après l’ICO ?
  • Les tokens de la team et des autres advisors sont-ils bloqués pour une certaine période via smart contract ? Si oui :
    • Sont-ils bien bloqués via des dates en rapport avec la roadmap ?
    • L’affectation est-elle claire et précise ?
    • Est-ce qu’ils sont distribués tous d’un coup ou bien petit à petit ?
  • Est-il possible de miner la crypto-monnaie ? Si oui, le max supply est-il déjà défini ?

Pour faire simple, une répartition et une distribution intéressante d’un point vue investisseur est la suivante :

  • Les utilisateurs devraient avoir au moins 75% du supply.
  • Les tokens de la team devraient être bloqués pour une certaine période. De cette manière, ils ne peuvent pas partir directement avec la caisse après une ICO et ils seront obligé de bosser un minimum sur le projet pour avoir des profits.
  • La crypto-monnaie ne devrait pas être minable, le max supply déjà défini et les dates de distribution des tokens doivent être en rapport avec la roadmap et bloqué par smart contract.

8. L’analyse du white paper


Le white paper indique en quoi consiste exactement le projet. Après sa lecture, vous devriez être capable de savoir avec précision ce qu’apporte concrètement le projet.

Certains points sont à analyser en profondeur. N’hésitez pas à utiliser les forums spécialisés si vous avez du mal à évaluer certains aspects :

  • Le projet est-il réalisable en l’état des technologies ?
  • Les retours sur investissements sont-ils réalistes ? De trop grosses promesses indiquent en général une arnaque.
  • La cohérence globale de la roadmap avec l’équipe et le budget prévu semble-t-elle ok à vos yeux ?
  • La rédaction du white paper vous semble-t-il pro et complet ? Ou bien cela vous semble-t-il bâclé ?

Ce sont essentiellement des questions de bon sens qu’il faut se poser.

D’autres personnes se sont sans doutes déjà posées ces questions avant vous, donc n’hésitez pas à profiter de leurs analyses comme base de départ pour ajouter vos propres recherches par dessus.

9. La qualité du code


La plupart des projets de crypto-monnaies sont open source. Grâce à cela, il est est possible d’analyser le code source du token et du smart contract pour vérifier que tout est conforme à ce qui est annoncé par l’équipe.

S’il arriverait qu’un projet fasse une ICO sans avoir son code open source, fuyez immédiatement. Cela peut être tout simplement le signe qu’il n’y a pas de code du tout et qu’il s’agisse d’une arnaque.

Evidemment, pour 95% des personnes qui vont lire ce guide, analyser un code source et le comprendre est impossible.

Toutefois, voici quelques pistes qui peuvent vous indiquer que le code est de qualité :

  • Le code doit être régulièrement commenté. La plupart des programmeurs professionnels le font afin de s’y retrouver plus facilement et de permettre à quelqu’un d’autre de continuer le travail par la suite ou de modifier le code.
  • Les fonctions ne devraient pas contenir plus de 50 lignes. Si tel est le cas, alors il y a de fortes chances que ce ne soit pas optimisé et que donc, la qualité du code laisse à désirer.

Il existe également la possibilité de vérifier si le code est présent sur Github. C’est une plateforme qui liste des projets open source et il se peut que le projet se trouve dessus.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à discuter sur les forums spécialisés ICO à propos du code, une ou plusieurs personnes ont déjà dû faire les recherches à votre place.

10. Les advisors


Les advisors sont également quelque chose de super important à prendre en compte.

Si le fondateur d’Ethereum Vitalik Buterin soutient publiquement un projet qui lance une ICO, il y a fort à parier que le projet a de grandes qualités et qu’il va susciter l’engouement auprès des investisseurs.

La difficulté avec les advisors c’est plutôt d’analyser si ce sont réellement ces personnes qui vont en parler ou si elles ont plutôt simplement prêté leur nom contre une rémunération par exemple.

Si un bon advisor suscitera beaucoup d’engouement et un inconnu fera peur aux gens et sera contre-productif, il sera difficile d’évaluer l’impact qu’aura un advisor de qualité “moyenne” sur le projet.

11. La pondération des critères précédents


Voilà, nous avons vu à peu près en détails tous les critères qu’il est nécessaire de prendre en considération lorsque vous désirez investir dans une ICO.

Toutefois, lorsque vous vous décidez à investir, vous pouvez avoir deux buts différents :

  • Faire un profit rapide et passer à autre chose.
  • Croire réellement au projet et hodl.

En fonction de votre objectif, certains critères auront plus d’importances que d’autres. Par exemple la hype est très bien pour un profit rapide, tandis que le qualité du projet et la solidité de l’équipe sera bien plus utile pour un hodl sur le long terme.

De plus une autre question se pose : quelle part attribuer à chacun des 10 critères précédemment expliqués pour donner une note globale à l’ICO ?

Cette question est malheureusement trop difficile et il est impossible de pouvoir donner une réponse claire qui puisse satisfaire tout le monde. En effet, chacun à ses propres jugements de valeurs et un critère qui paraît bien à une personne peut paraître moins bien à une autre.

En outre, en fonction de l’objectif de l’investisseur, certains critères deviennent plus important pour le long terme et d’autres plus importants pour le court terme.

Restez informé des nouveautés !

Inscrivez-vous à ma newsletter pour être informé de la sortie des points suivants :

- Mes nouveaux guides
- Mes nouveaux bilans
- Mes conseils d'investissement
- Des nouveautés

Veuillez vérifier votre dossier spam et indiquez à votre messagerie que ce n'en est pas.


Comments are closed.

Back to Top ↑

Restez informé des nouveautés !

Inscrivez-vous à ma newsletter pour être informé de la sortie des points suivants :

- Mes nouveaux guides
- Mes nouveaux bilans
- Mes conseils d'investissement
- Des nouveautés

Veuillez vérifier votre dossier spam et indiquez à votre messagerie que ce n'en est pas.